Enseignement supérieur

Pourquoi s’orienter dans des études spécialisées en développement durable

La notion de développement durable fait allusion à la démarche de transition et de changement, nécessaire pour construire des sociétés humaines plus équitables, plus respectueuses de l’environnement et des ressources naturelles. Il s’agit aussi d’un modèle d’organisation grâce auquel un pays ou une région peut améliorer ses performances économiques, sociales, environnementales, etc. Comme son nom l’indique, le développement durable se caractérise par, la durée, la stabilité et la résistance des actions et des stratégies menées dans ce cadre. Découvrez, dans cet article, pourquoi il est judicieux de suivre des études en développement durable.

Qu’est-ce qu’une formation en développement durable ?

Les formations dans l’environnement et le développement durable, proposées par les établissements d’enseignement supérieur en France, vont de Bac +1 à Bac +8 (BTS ; Bachelor ; DUT ; Diplôme Universitaire (DU) ; Licence ; Licence professionnelle ; Master ; Mastère spécialisé ; MBA ; Doctorat). Certaines écoles spécialisées proposent des doubles cursus en management et en environnement, préparant plutôt à des métiers de bureau et non de terrain. Les programmes de formation sont axés sur les fondamentaux du management, mais proposent également des cours spécialisés en environnement, développement durable, et RSE.

L’éducation nationale et l’enseignement supérieur français mettent, aujourd’hui, le développement durable au cœur de leurs priorités. Et pour cause, les sociétés actuelles doivent relever de nombreux enjeux relatifs au développement durable. Citons-en les dérèglements climatiques, la biodiversité et les écosystèmes, la transition agricole, la transition énergétique, la mobilité durable, la lutte contre la pauvreté et l’exclusion, la consommation responsable, la gestion des déchets et la lutte contre les gaspillages, etc.

Les formations proposées préparent à une multitude de métiers et de fonctions plus ou moins spécialisées, telles que :

  • manager environnemental ; 
  • gestionnaire des risques ; 
  • spécialiste de traitement des déchets ; 
  • responsable QSE (Qualité, Sécurité, Environnement) ; 
  • HSE (Hygiène, Sécurité, Environnement) ; 
  • responsable développement durable ; 
  • responsable achat en développement durable…
études en environnement

Focus sur le développement durable en France

La définition officielle adoptée par les Nations Unies pour le développement durable est la suivante : « développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs ». La principale vocation du développement durable est de faire évoluer les pratiques et les technologies de production dans tous les secteurs de l’économie (agroalimentaire, énergie, transports, bâtiment, etc.), en veillant au respect de l’environnement et des sociétés humaines, à court, moyen et long terme.

La France a élaboré une feuille de route en la matière qui réaffirme son engagement en faveur des 17 objectifs de développement durable et leurs 169 cibles qui constituent le cœur de l’agenda 2030 pour une planète solidaire, sans pauvreté et sans inégalités. Le pays œuvre, sur le plan national et international, pour assurer la cohérence des politiques et des actions menées, afin qu’elles puissent répondre aux différents objectifs tracés et consolider la synergie dans l’application et la mise en œuvre entre l’agenda 2030 et l’accord de Paris.

Cette La feuille de route, adoptée le 20 septembre 2019, définit six enjeux à relever par la société française : 

  • lutte contre toutes les formes de discrimination et d’inégalités et accès aux mêmes droits, opportunités et libertés ;
  • transformation des modèles de sociétés par la sobriété carbone et l’économie des ressources naturelles ;
  • éducation et formation continue, pour favoriser l’évolution des comportements et modes de vie ;
  • action pour la santé et le bien-être de toutes et tous (alimentation et agriculture saines et durables) ;
  • implication des citoyens dans la réalisation des objectifs de développement durable, et dans la transformation des pratiques en s’appuyant sur la recherche et l’innovation territoriale ;
  • Actions, au niveau de l’UE et du monde, en faveur de la transformation durable des sociétés, de la paix et de la solidarité.

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.