Actualités

Ces métiers du tourisme qui recrutent en 2019

Les métiers du tourisme qui recrutent

Le marché de l’emploi a connu des jours meilleurs, et certains secteurs assistent à un véritable déclin de recrutements. Mais certains métiers ont le vent en poupe ! C’est le cas d’emplois dans le tourisme.

Animateur/Animatrice de club de vacances

Le métier d’animateur/animatrice de club de vacances requiert une grande disponibilité ainsi qu’une bonne dose de polyvalence. L’employé peut être animateur généraliste, ou animateur sportif. Il a, en général, un jour de repos par semaine. Dans les deux cas, il a plusieurs tâches à accomplir du matin au soir.

En 2016, le Club Med recrutait 900 “Gentils Organisateurs” et “Gentils Employés” (termes propres au Club Med, équivalents à animateur/animatrice de club de vacances). En 2019, la demande de l’entreprise augmente de 11 %, soit 100 recrutements supplémentaires. Animateur/animatrice de club de vacances reste un métier saisonnier. Cependant, il est possible d’y faire carrière. Une évolution professionnelle est possible grâce à l’expérience accumulée.

Exploitant(e) d’équipements de loisirs

Le travail principale de l’exploitant(e) d’équipements de loisirs est de répondre aux besoins de la clientèle touristique en matière de loisirs : piscine, manèges, attractions, terrain de golf… Il assure la gestion de tous les équipements (travaux, maintenance) ainsi que la structure dans laquelle il travaille (clubs de sports, centres équestres, etc). L’exploitant(e) d’équipements de loisirs peut progresser dans la hiérarchie de son entreprise ou bien créer sa propre structure de loisirs.

Actuellement, le métier connaît une recrudescence : de 2018 à 2019, les projets de recrutement en France (métropolitaine et DOM TOM) ont triplé, c’est dire !

Hôtesse de l’air/Steward

Le métier d’hôtesse de l’air/steward, aussi appelé PNC (Personnel Navigant Commercial) a encore de beaux jours devant lui. En 2018, EasyJet annonçait 1200 recrutements de PNC en Europe, contre 830 en 2016 ! Soit 370 postes supplémentaires (une hausse de 30,8 %).

Un PNC peut évoluer et devenir chef de cabine (responsable d’une équipe de PNC). Une reconversion dite “au sol” est également possible (services d’accueil, commerciaux ou administratifs). Mais n’oubliez pas de prendre en compte les inconvénients du métier : horaires de travail décalés et irréguliers (avec parfois des décalages horaires), station debout prolongée, et vie personnelle peu stable…

Gérant(e) d’hôtel

La fonction commerciale marketing est capitale dans le métier de gérant(e) d’hôtel. Ce dernier est à la fois gestionnaire et manager, son but étant d’augmenter ou de maintenir le chiffre d’affaire de son établissement. Pour cela, il doit chercher à attirer une clientèle plus nombreuse, et surtout à la satisfaire. Il peut évoluer, grâce à son expérience ainsi que de bons résultats. Dans ce cas, il tournera vers la gestion de grands d’hôtels ou la direction des centres de vacances, des résidences de tourisme, etc.

Sur la période 2002-2012, la France comptait 20 000 emplois créés pour la branche métier “Patrons et cadres d’hôtels, cafés, restaurants”. Sur les 10 prochaines années, la tendance est à la hausse, avec 22 000 d’emplois. De quoi être rassuré !

Le secteur du tourisme résiste bien : la France est la première destination touristique mondiale, ce depuis depuis les années 1980. Et les chiffres ne cessent d’augmenter d’année en année ! Si ce secteur vous intéresse, renseignez-vous ! Les formations étant nombreuses, une formation tourisme généraliste peut être un bon départ.

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *